Leroux

Chroniques

Auteur : David Leroux (Page 2 sur 45)

Après la tempête

Tous droits réservés, Mirror.uk Les vagues sont comme d’immenses murs d’un bleu-gris sombre qui se dressent devant le navire. À la barre, un capitaine. De peur d’empirer la posture de son cargo, il a éteint ses moteurs et concentre toutes ses énergies à survivre dans la tourmente. Pas de port à l’horizon, pas d’éclaircie en vue. Certains membres de l’équipage se sont emparés d’une des embarcations de secours pour quitter. Ils n’y croient plus, et pensent que le ciel bleu, pour toujours, sera ailleurs. Ceux qui restent endurent la houle, entendent la taule se faire fouetter par les paquets de mer. Pauvres eux! Leur bâtiment est comme un bouchon de liège qui se laisse aller au gré des vagues. S’ils savaient que le seul espoir, pour eux, était de repartir les moteurs et de mettre le cap vers le soleil…

Lire la suite

De l’esprit de corps

enter image description here
L’hégémonie libérale, le refus de nommer les ennemis de l’émancipation du Québec, la conquête de l’anglo-protestantisme sur la gauche québécoise, le triomphe de l’indignation politiquement correcte, l’acceptation passive de l’autoritarisme violent d’une extrême-gauche névrosée, voire par moments psychotique sont des phénomènes bien présents au Québec, et il faut être un ermite aveugle et sourd pour ne pas s’en rendre compte.

Lire la suite

Céline Hequet : entre le mépris de classe et le déshonneur face à la nation québécoise

enter image description here Connaissez-vous Ricochet Média? Il s’agit d’un groupe de presse dont l’organe de diffusion principal est un site internet, Ricochet. Source fréquemment utilisée par les admirateurs et les activistes de la gauche métropolitaine à tendance Solidaire pour diffuser du contenu éditorial, Ricochet ne publie que du contenu idéologiquement dans l’air du temps. La nouvelle chroniqueuse du Devoir, Aurélie Lanctôt, est d’ailleurs issue de ce média. Une autre chroniqueuse, Céline Hequet, y sévit toutefois. Doctorante en sociologie à l’Université McGill, elle représente à elle seule tout ce qu’il y a d’insupportable et de dommageable à gauche pour la survie et l’émancipation de l’âme québécoise. Son plus récent papier intitulé « Les arguments pour l’indépendance du Québec (ou leur absence) » atteint des sommets en cette matière. Céline Hequet a été accueillie à un moment où à un autre par la société québécoise. Mais la respecte-t-elle aujourd’hui, cette société qui permet son épanouissement et son éducation à des niveaux supérieurs? Non, et c’est proprement scandaleux. Voyons pourquoi.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén