Sugar Sammy Certains d’entre vous l’avez sans doute remarqué : depuis hier, je me suis retrouvé par surprise dans l’actualité, en compagnie de mon jeune frère handicapé Francis pour une question de disponibilité déficiente d’un service gouvernemental adéquat en français dans l’Ouest de l’Île de Montréal. Aussi étonnant que cela puisse paraître, la question du français au Québec se pose encore en 2016. Cette question du français dépasse bien entendu la simple partisanerie politique et suscite la sympathie chez la plupart des gens, quelles que soient leurs allégeances face à la question nationale. J’ai tenté, dans mes interventions média, de me tenir plus près des principes que de la politique. Je me permettrai toutefois, sur ce blogue, de commenter politiquement l’affaire avec un peu plus de liberté.

Lire la suite