Tous droits réservés, Mirror.uk Les vagues sont comme d’immenses murs d’un bleu-gris sombre qui se dressent devant le navire. À la barre, un capitaine. De peur d’empirer la posture de son cargo, il a éteint ses moteurs et concentre toutes ses énergies à survivre dans la tourmente. Pas de port à l’horizon, pas d’éclaircie en vue. Certains membres de l’équipage se sont emparés d’une des embarcations de secours pour quitter. Ils n’y croient plus, et pensent que le ciel bleu, pour toujours, sera ailleurs. Ceux qui restent endurent la houle, entendent la taule se faire fouetter par les paquets de mer. Pauvres eux! Leur bâtiment est comme un bouchon de liège qui se laisse aller au gré des vagues. S’ils savaient que le seul espoir, pour eux, était de repartir les moteurs et de mettre le cap vers le soleil…

Lire la suite