Refondation : le PQ est à côté de la plaque


À l’heure où les peuples d’Occident se réveillent et luttent pour recouvrer leur souveraineté à l’aide de partis populistes et de régimes démocratiques illibéraux, ou à tout le moins prenant leurs distances de l’hyperlibéralisme contemporain, le parti sensé mener le Québec à la souveraineté préfère donner dans la respectabilité « bon chic bon genre ». Ce faisant, il semble plutôt se discréditer et se trouver totalement à côté de la plaque.

0 Partages

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire