Leroux

Chroniques

Indépendantisme et antiracisme

Tous droits réservés, Le Devoir Se demander si l’indépendantisme est compatible avec l’antiracisme, c’est admettre qu’il y a une possibilité qu’il ne le soit pas. Pire encore. Comme pour toutes les doctrines « anti », celui qui n’y adhère pas est automatiquement considéré comme sympathisant du terme rattaché au préfixe « anti » en question. Ne pas être antifasciste, pour un antifasciste, c’est être allié objectif du fascisme. De même, ne pas être antiraciste, pour un antiraciste, c’est être allié objectif du racisme. Ces deux problèmes n’ont pourtant pas fait sourciller le moins du monde le Mouvement des étudiants souverainistes de l’UdM (MÉSUM), ni l’Association des jeunes péquistes de l’UdM (AJPUM) lorsqu’ils ont décidé d’inviter… roulement de tambour… tenez-vous bien… Gabriel Nadeau-Dubois pour analyser la question.

Lire la suite

QS vous prend pour des idiots

Tous droits réservés, Radio-Canada
Québec Solidaire lance une pétition pour demander la démission du ministre Gaétan Barrette. La nouvelle fait jaser depuis quelques jours, si bien que je ne puis parcourir mon fil d’actualité Facebook sans en voir des mentions. Une grande manifestation sera organisée, apparemment, pour souligner l’initiative. Il est en effet de bon ton de ne pas aimer le Docteur Barrette. Il est gros. Il n’est pas particulièrement gauchiste. Il est intransigeant. Il prend parfois ses interlocuteurs pour des idiots. Il est politicien. Bien. Mais devrions nous appuyer le mouvement que tente de créer Québec Solidaire? Petite réflexion à ce sujet.

Lire la suite

La porte est là!

Tous droits réservés Périodiquement, les journaux québécois s’intéressent au cas d’anglophones qui déclarent songer à quitter le Québec. Très populaire au temps où le Parti Québécois était une force électorale, encore plus à l’orée d’un référendum sur la souveraineté, c’est aujourd’hui le Journal de Montréal qui nous sert ce plat traditionnel, mais avec une variation toute contemporaine : ce ne sont non plus les vieilles vendeuses unilingues de chez Eaton qui veulent partir, mais de jeunes anglo-métropolitains branchés. Qu’est-ce qu’un grand titre pareil devrait éveiller au sein de la société québécoise? L’horreur et la consternation? Retour sur une jeune vieille histoire.

Lire la suite

Page 1 sur 45

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén